Le salon Patrimonia vu de l'intérieur par Yves Pitois, Associé-Gérant de Floria Gestion Privée
Le salon Patrimonia vu de l'intérieur par Yves Pitois, Associé-Gérant de Floria Gestion Privée
le 29/09/2021 par Floria Gestion Privée
0 0 0 664
  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Yves PITOIS, je suis conseil en gestion de patrimoine indépendant depuis bientôt 15 ans sur l’ensemble de ses dimensions, après un parcours de start-upper puis banquier en clientèle privée puis professionnelle. J’ai créé mon cabinet puis absorbé deux autres beaux cabinets Floria & Associés et Fructus Patrimoine afin d’atteindre une taille critique de plus de 50 M€ d’encours dont nous sommes courtiers, et une offre complète de services patrimoniaux avec Floria Gestion Privée.

 

  • En quoi consiste le salon Patrimonia ? 

Il s’agit du plus grand rendez-vous de l’année sur l’offre de services et produits à destination de nos clients et de nos cabinets. On arrive souvent dès la veille le mercredi avec une soirée-réunion avec les différentes associations dont l’on fait partie, pour moi c’est la Compagnie des CGP, le jeudi est le temps fort avec le salon, ses rendez-vous, conférences et ateliers. La soirée se veut plus festive, mais elle permet d’échanger avec les confrères sur ce que l’on a pu louper le premier jour, afin d’y retourner le lendemain de manière plus ciblée.

 

  • Quelles sont les parties prenantes de cet évènement ? 

Il faut savoir que le format du salon s’est considérablement développé, à l’exception de l’an dernier où nous étions moins nombreux et avions retrouvé une taille humaine voire intimiste. La sélection d’un partenaire fournisseur de solutions technologiques pour notre cabinet ou de produits pour nos clients est hautement stratégique : la moindre défaillance de l’un ou l’autre nous emmène dans des risques pour nos clients et nos entreprises. La prise de décision sur ces sujets nécessite donc de rencontrer les acteurs, leurs concurrents, voire collaborateurs passés car c’est un petit milieu. Cela dit, il faut être à l’écoute de l’innovation car les évolutions réglementaires permanentes nécessitent cette remise en cause.

 

  • Quel est votre objectif principal lors de ce salon ?

Plus particulièrement rencontrer les différentes sociétés de gestion pour confronter des points de vue sur cette rentrée complexe sur les marchés financiers au regard de l’évolution des politiques monétaires.

 

  • Comment exploitez-vous ce temps fort du secteur ?

Maintenir et développer autant de relations en 48 heures reste un gain de temps imbattable.

 

 
 
 
 
 
 
Article proposé par
Aucun commentaire