#FutureOfWork : Les attentes de la Gen Z pour l’entreprise de demain
#FutureOfWork : Les attentes de la Gen Z pour l’entreprise de demain
le 06/03/2019 par Mazars
1 0 0 783

Nés après 1995, les jeunes de la Génération Z arrivent peu à peu sur le marché du travail. D’ici 2020, ces « Digital Natives » représenteront 20% des effectifs en entreprise et vont accélérer fortement leur mutation. Afin de connaître les attentes de cette Génération Z, ses aspirations et sa vision de l’entreprise de demain, nous avons mené une enquête avec OpinionWay auprès de 2000 jeunes âgés de 15 à 24 ans (génération Z) et de 25 à 34 ans (génération Y).

 

 

>> DECOUVREZ LES RESULTATS DE L’ENQUETE <<

 

Nous vous proposons ainsi un regard croisé avec les Millennials afin d’identifier les différences de perception entre ces deux générations.
La Génération Z a grandi sur fond de digitalisation, d’incertitudes économiques et de conscience sociale et environnementale. Alors que la Génération Y était marquée par l’engagement et l’équilibre vie privée/vie professionnelle, la Génération Z est plus que jamais à la recherche d’expérience de vie, d’échanges et de lien de confiance.

 

  • La Gen Z reste attachée au  travail à temps plein (80%) et au CDI (79%) mais  l’écart se creuse par rapport à la Gen Y (-7 points à 86%)
  • 1 jeune de la Gen Z sur 2 estime même que le CDI a vocation à  disparaître au profit du CDD et du travail en freelance
  • 1/3 de la Gen Z souhaite cumuler 3 emplois ou plus en tant que freelance/indépendant
  • Les start-ups, les GAFA et les entreprises du CAC 40 ne séduisent plus ; 1 Gen Z sur 4 souhaite être auto entrepreneur
  • L’entreprise virtuelle n’est pas pour demain : 79% des Gen Z  attendent de l’entreprise qu’elle propose un espace de travail physique et  convivial
  • La Gen Z est sans surprise ouverte aux nouvelles technologies : 1/3 recommande que l’intelligence artificielle et les chatbots soient  davantage utilisés dans les process de recrutement

« C’est une génération d’entrepreneurs qui en revient finalement aux fondamentaux : sécurité, rémunération et interactions. Alors que la Gen Y était caractérisée par l’engagement et l’équilibre vie privée/vie pro, la Génération Z est plus que jamais à la recherche d’expérience de vie, d’échanges et de lien de confiance. C’est une génération réaliste et loin d’être individualiste qui accélèrera l’innovation RH et managériale déjà initiée par la Gen Y.» analyse Mathilde Le Coz, Directrice Développement des Talents & Innovation RH chez Mazars.

« La Génération Z a grandi sur fond de digitalisation, d’incertitudes économiques et de conscience sociale et environnementale. Elle ne se place pas en rupture par rapport à la Gen Y mais attend de l’entreprise qu’elle joue avant tout un rôle clé de cohésion et de lien social. Le défi à relever pour les entreprises sera de renforcer le lien de confiance et réussir à offrir flexibilité et autonomie tout en maintenant l’esprit de communauté si cher à cette génération. Les entreprises qui réussiront à attirer et fidéliser la Gen Z seront celles qui leurs permettront de vivre plusieurs vies professionnelles et cela nécessite une évolution forte des modèles en place à l’heure actuelle.» conclut Olivier Lenel, Associé comité exécutif de Mazars France.

Article proposé par
Aucun commentaire