Découvrez l'interview de Myriam, une consultante agile
Découvrez l'interview de Myriam, une consultante agile
le 03/07/2020 par Groupe Nexeo
0 0 0 155

Bonjour Myriam, dis-moi, comment définirais-tu l’Agilité ?

Pour moi, l’agilité, c’est un état d’esprit. C’est certes une organisation mais c’est avant tout un travail sur soi. En effet, il faut changer de mindset pour pouvoir changer le fonctionnement d’une équipe. Par conséquent, c’est plus un développement personnel que de simples méthodologies à mettre en place.

 

D’accord, et avant l’agilité, qu’elle était ta méthode de travail ?

Avant je travaillais avec des méthodes classiques (cycle en V). Et cela était beaucoup trop compliqué pour moi. C’était bien trop contractuel. Nous devions signer le contrat, et ne revoir le client qu’au moment de la livraison. Cela était difficile et risqué : en effet, s’il n’y a pas de contacts avec le client avant le rendu final, on prend des risques. Si notre travail ne plait pas au client, on doit tout refaire, et cela rallonge le temps du projet. Selon moi, l’agilité c’est un « échec rapide » on fait des petits sprints et on prend le feedback, l’échec rapide nous permet de corriger nos erreurs avec promptitude.

 

Depuis quand fonctionnes-tu de manière agile ?

Depuis 2017. J’ai pris connaissance de l’agilité lorsque j’étais en mission chez la Société Générale. Je travaillais depuis huit ans avec l’ancienne méthode (cycle en V). J’étais persuadée que ce n’était pas la bonne mais je devais l’utiliser parce que mes clients travaillaient avec cette dernière. Quand j’ai enfin pu travailler de manière agile, j’ai su que c’était ce qu’il me fallait.

 

Concrètement, qu’est-ce que la méthode Agile a changé dans ton travail ?

Alors, concernant mon travail, je suis beaucoup plus efficace, épanouie, et créative. Sérieusement, je m’éclate tellement avec cette méthodologie. Rires. Ça me permet de travailler de façon humaine en gardant un contact avec les équipes et les clients. La méthodologie Agile a totalement changé mon état d’esprit. D’ailleurs je l’utilise même dans ma vie privée : je suis plus organisée, je me concentre sur l’essentiel, et je fais les choses par étape. Cela me permet de classifier et prioriser les tâches.

 

Quelles méthodes Agile utilises-tu ?

Je n’utilise pas une ou des méthode(s) en particulier. L’utilisation des méthodes Agiles dépend du milieu de travail et de ce qu’on recherche. On doit s’adapter et composer avec différentes méthodes afin de créer sa propre méthodologie. Il n’y a aucune règle.

 

Pourquoi avoir rejoint la communauté Agile chez Nexeo ?

C’est Stéphane (un ancien collaborateur du groupe) qui a créé la communauté Agile. J’étais très intéressée par cette dernière. Et pour cause, je ne voulais pas perdre mes connaissances Agile, je voulais les entretenir et les améliorer. C’était donc l’occasion rêvée pour moi. De plus, la communauté est vraiment active. Nous nous rencontrons lors de meetings mensuels. Pendant ces derniers, nous faisons le tour de tout ce que nous avons à faire, et de tout ce que nous voulons faire. Nous organisons également des formations Agile pour les consultants ainsi que tout le staff Nexeo. Pour finir, nous formons pendant une demi-journée par mois les consultants en intercontrat. Finalement, nous sommes une communauté assez vivante qui fonctionne plutôt bien. Rires.

 

J’ai encore une dernière question : dans le futur, et toujours selon toi, quelles seront les tendances et les enjeux de l’Agilité ?

Actuellement, l’Agilité est une tendance à laquelle toutes les entreprises aspirent. L’enjeu des prochaines années concerne l’évolution de cette méthodologie au sein des entreprises. Les entreprises doivent comprendre qu’il ne faut surtout pas faire de transformation Agile du jour au lendemain. Il faut préparer psychologiquement et matériellement les collaborateurs afin qu’ils soient ouverts au changement. On ne peut pas changer de méthode sans former et préparer les gens.

 

Pour finir, nous remercions chaleureusement Myriam pour sa participation à cette entrevue.

Article proposé par
Aucun commentaire