Consultant au sein de CapFi : l'agilité au centre de tout projet
Consultant au sein de CapFi : l'agilité au centre de tout projet
le 10/02/2022 par CAPFi
1 0 0 773
  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Bruno et après un diplôme d’ingénieur de l’Efrei, je suis devenu consultant chez CapFi. Et cela fait maintenant 8ans. 

Grace à CapFi, j’ai pu évoluer au sein de mes missions, en passant de support / AMOA à chef de projet, et au sein de CapFi en devenant manager. 

 

  • Pouvez-vous vous nous décrire votre quotidien de consultant au sein de CapFi ? 

Le quotidien d’un consultant en ESN est principalement orienté vers la mission chez le client. 

Cependant, à l’inverse de beaucoup d’ESN, CapFi permet à ses employés de s’investir de nombreuses façons comme en participant :

  • A l’ambition et la stratégie de l’entreprise ;

  • Aux changements dans l’entreprise ;

  • Au développement à l’international ; 

  • Aux tribus (des journées sont dégagées du temps de missions pour travailler sur des projets qui nous intéressent) ;

  • Et plus communément, aux nombreux évènements organisés.

 

  • Quelles sont les problématiques de gestion de projets que vous pouvez rencontrer ? 

De mon expérience, les principales difficultés rencontrées dans les projets en informatique sont liées à l’humain. C’est ce qui rend, pour moi, ce métier aussi intéressant. On ne sait jamais de quoi demain est fait et les challenges à relever sont toujours plus intéressants. 

 

En effet, tout le monde est capable d’appliquer les techniques de gestion de projet (cadrage, suivi des contraintes, suivi des évolutions du projet, communiquer…) et pourtant nombreux sont les projets et les environnements de travail qui n’aboutissent pas ou dans de mauvaises conditions. 

 

  • Comment définiriez-vous l’agilité ? 

Il faudrait bien plus que ces quelques lignes pour définir l’agilité. Une bonne façon de décrire l’agilité, selon moi, c’est de rappeler les 4 piliers : 

  • Individuals and interactions over processes and tools. 

  • Working software over comprehensive documentation. 

  • Customer collaboration over contract negotiation. 

  • Responding to change over following a plan

Ce que j’aime à interpréter comme suit:

  • L’humain au centre. Un projet est avant tout composé d’êtres humains qui savent ce qu’ils font. C’est l’environnement de travail qui doit s’adapter à l’équipe et pas l’inverse.

  • La plupart du temps le client ne sait pas ce qu’il veut. Ce n’est pas la documentation qui va permettre aux développeurs de répondre aux besoins du client. C’est bien l’ensemble de l’équipe qui va apporter la meilleure solution, en comprenant les problèmes du client. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas de spécifications…

  • Ça rejoint le 1e point mais du point de vue client. On est en relation avec le client, et tout ce qui vient autour (ici les contrats) viennent après.

  • Enfin, on considère le projet comme un être vivant, en perpétuelle évolution. Et comme j’aime le dire, inutile de faire des plans sur la comète. 

Je vous invite à lire piliers du manifeste agile disponiblent ici : https://agilemanifesto.org/iso/fr/manifesto.html

Sans oublier les 12 principes sous-jacents :

https://agilemanifesto.org/iso/fr/principles.html



  • Quels éléments vous ont attiré vers la gestion de projet ? 

Comme dit précédemment, c’est l’humain qui me motive. Chaque équipe, chaque client apporte son lot de challenges et je ne m’en lasse pas. Et malgré tout, je reste surpris de voir que l’équipe connait déjà la solution aux problèmes rencontrés. Il faut juste lui permettre de se faire entendre et de lui laisser la possibilité de la réaliser.

 

 
Article proposé par
Aucun commentaire