Charlène, Chargée d'Affaires Grands Comptes, nous parle de sa mobilité chez Bpifrance
Charlène, Chargée d'Affaires Grands Comptes, nous parle de sa mobilité chez Bpifrance
le 11/01/2018 par Bpifrance
0 0 1 122

Quelle était ton optique dans ta mobilité ?

J’ai choisi de faire une mobilité après trois ans et demi passées sur mon précédent poste.

Mon précédent métier me plaisait beaucoup mais j’avais envie de découvrir d’autres produits export et de travailler sur des problématiques contractuelles et financières plus complexes, tout en continuant d’évoluer dans un environnement international.
J’ai choisi de postuler au sein de la même filiale (Bpifrance Assurance Export) car j’adhère complètement aux valeurs et j’ai encore beaucoup à apprendre de son expertise à l’export,  mais dans une autre Direction.

Quelle équipe as-tu rejoint ?

J’ai rejoint depuis peu la Direction des Grands Comptes. J’instruis désormais des demandes d’assurance-crédit dans les secteurs du spatial, des télécom, de l’énergie et du financement de projet dans le cadre de contrats/projets d’exportations réalisés par des sociétés françaises générant au moins 150 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Quand les activités publiques à l’export (précédemment logées au sein de la Direction des Garanties Publiques à Coface) ont été transférées dans la filiale Bpifrance Assurance Export en janvier 2017, je travaillais alors depuis trois ans en tant que chargée d’affaires garanties publiques au sein de la Direction ETI-PME et plus spécifiquement dans l’équipe liée aux garanties des cautions et des préfinancements.

L’assurance-crédit est donc un nouveau métier pour moi.

Je suis ravie d’avoir pu effectuer cette mobilité. Le fait de connaître déjà la culture de l’entreprise et d’être à l’aise avec les procédures internes facilite de facto la prise de poste. Une mobilité permet également à terme d’avoir une vue plus globale et complète de l’offre de produits apportée par la société. Cela permet de faire le lien entre plusieurs produits/services et de voir plus facilement l’interconnexion qu’il peut y avoir entre plusieurs services/directions, qui peuvent souvent sembler « cloisonnés ».  Cette vue globale est finalement bénéfique à la fois pour l’assuré et le salarié.

Ta mobilité interne t’a t-elle aidé à développer tes compétences ? Qu'est ce qui est différent dans ton nouveau métier ?

Il est encore trop tôt pour pouvoir faire un bilan des compétences acquises mais il est certain que mon poste actuel fait appel à des compétences complémentaires à celles que j’ai pu développer sur mon précédent poste.

La « clientèle » n’est pas la même : les relations que nous avons avec une grande société française ne sont pas les mêmes qu’avec une PME. Nous n’avons pas le même rôle. Avec les PME, notre rôle consiste en partie à les accompagner dans leur démarche export et les guider pour certains dans leur internationalisation.

Les Grands Comptes ont quant à eux déjà pour la plupart une équipe Export dédiée. Notre travail repose  donc sur des problématiques plus techniques (analyse de schémas financiers complexes), avec des durées d’instruction beaucoup plus longues (notamment dans le cadre des financements de projet), plus en amont, et un nombre plus important d’interlocuteurs. Notre place d’Agence de Crédit à l’Export nous fait également participer à de nombreuses réunions, en France comme à l’étranger, avec des banques et autres Agences de Crédit à l’Export du monde entier.

Article proposé par
Aucun commentaire